Médecine hyperbare

Le Service de médecine hyperbare de l’Hôtel-Dieu de Lévis a débuté ses activités en 1999 avec le Programme de recherche sur la paralysie cérébrale, ce qui a permis au service de s’implanter dans le domaine de la médecine hyperbare. Avec l’achat de la chambre hyperbare duoplace, le service a su combler un manque au niveau de la médecine hyperbare à la population de l’est du Québec. Plus de 15 000 traitements ont été effectués en chambre duoplace depuis 1999. Également, une clinique de plaies complexes (https://www.cisss-ca.gouv.qc.ca/services-offerts/maladie-chronique-et-cancer/clinique-des-plaies-complexes/) y a été annexée en 2001 ainsi que le CMPQ en 2004.

En mai 2009, le premier ministre du Québec, en compagnie du ministre de la Santé et des Services sociaux, a fait l’annonce d’un investissement de 44 M$ pour la construction d’une nouvelle urgence ainsi que d'un nouveau Service de médecine hyperbare à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Les travaux, qui se sont terminés en juin 2013, ont également permis l’installation d'une nouvelle chambre hyperbare multiplaces rectangulaire ultramoderne d'une capacité optimale de 18 patients. Ces améliorations ont permis au CISSS de Chaudière-Appalaches d’être à la fine pointe de la médecine hyperbare à l’échelle mondiale.

La profondeur maximale à laquelle la chambre peut être pressurisée est de 165 pieds (50 mètres) ou six atmosphères absolues. Ce concept de chambre hyperbare est unique au Canada et nos services sont à l'avant-garde en ce qui a trait à la médecine hyperbare au pays. Le Service de médecine hyperbare possède également un caisson hyperbare duoplace suffisamment grand pour permettre à deux personnes de s’y asseoir confortablement ou encore pour recevoir un patient allongé sur une civière.

L’oxygénothérapie hyperbare

L’oxygénothérapie hyperbare est une technologie qui permet de livrer 100 % d’oxygène à des patients à l’intérieur d’un caisson pressurisé. Pendant le traitement, la pression atmosphérique à l’intérieur du caisson est élevée à un niveau supérieur à celui de l’air ambiant. Le surplus d’oxygène ainsi délivré favorisera la guérison de plaies chez les diabétiques ou encore lorsqu’il y a infection et qu’elles ne parviennent pas à guérir malgré des soins de plaies adéquats et/ou des traitements aux antibiotiques.

Par différents mécanismes d’action, l’oxygénothérapie hyperbare stimule la revascularisation cellulaire et stimule la formation de nouveaux vaisseaux sanguins, ce qui lui confère un effet cicatrisant. L’inhalation d’oxygène à 100 % dans un environnement hyperbare augmente de plus de vingt fois la pression partielle en oxygène du sang et des tissus. Cette élévation de la pression est à la base de l’efficacité du traitement d’oxygène hyperbare pour l’intoxication au monoxyde de carbone.

L’oxygénothérapie hyperbare est une technologie utilisée conjointement avec d’autres traitements. Le ministère de la Santé et des Services sociaux recommande son utilisation pour les conditions suivantes :

  • Embolie gazeuse;
  • Intoxication au monoxyde de carbone (inhalation de fumée);
  • Gangrène gazeuse;
  • Fasciite nécrosante (infection à la bactérie mangeuse de chair);
  • Lésions par écrasement;
  • Accident de décompression;
  • Plaie réfractaire (ulcère variqueux, plaie diabétique, pied diabétique);
  • Infection nécrosante des tissus mous;
  • Anémie particulière (choc hémorragique ou perte de sang exceptionnelle);
  • Ostéomyélite réfractaire (infection de l’os par des bactéries);
  • Radionécrose (lésions postradiothérapie);
  • Problème de greffe de peau et de tissus;
  • Abcès intracrânien.

Déroulement du traitement

Les traitements ont lieu du lundi au vendredi. Vous aurez à suivre une série de plusieurs traitements, à raison d’un traitement par jour, cinq jours par semaine. Le médecin hyperbare procédera à une évaluation sommaire de votre état de santé chaque fois que cela sera nécessaire, et ce, tout au long de votre série de traitements. Vos traitements dureront environ 120 minutes chacun. Un système de divertissement vous permettra de regarder une émission de télévision ou un film, si vous le désirez.

Appareils et description

Le Service de médecine hyperbare possède deux chambres hyperbares : une de type multiplaces et une autre de type duoplace.

Chambre multiplaces

La chambre multiplaces est rectangulaire et possède trois sas distinctifs. La chambre multiplaces, de conception unique au Canada, peut être pressurisée jusqu’à une pression de six atmosphères absolues, soit l’équivalent de 50 mètres ou 165 pieds de profondeur. Un nombre maximal de 18 usagers pourraient y être traités. La chambre hyperbare possède également des systèmes d’alimentation en gaz, de surveillance environnementale, de communication haut de gamme, de divertissement, d’urgence et d’extinction des incendies. Chaque sas peut être utilisé indépendamment ou en combinaison avec un autre sas. Deux traitements différents pourraient être effectués en même temps permettant ainsi une polyvalence au niveau des pressurisations.

Cette nouvelle chambre hyperbare permet d'augmenter l'offre de soins, notamment pour les cas d'intoxication au monoxyde de carbone, pour les maladies de décompression ainsi que pour les autres indications médicales reconnues par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Chambre duoplace

La chambre duoplace fut le premier appareil que le service a acquis en 1999. Cet appareil peut être pressurisé jusqu’à une pression de trois atmosphères absolues, soit 18,3 mètres ou 66 pieds de profondeur. La coque est de fabrication en acrylique et possède des systèmes d’alimentation en gaz, de surveillance environnementale, de communication, de divertissement ainsi qu’un système d’extinction des incendies.

L’équipe du Service de médecine hyperbare

Le Service de médecine hyperbare de l’Hôtel-Dieu de Lévis regroupe plusieurs médecins spécialistes en médecine hyperbare, soutenus par une équipe de techniciens hyperbares certifiés, ainsi que d'infirmières et d'inhalothérapeutes. La clinique de plaies complexes est soutenue par des médecins spécialistes et par du personnel infirmier spécialisé. Avec tous ces services, le Service de médecine hyperbare devient le plus important centre de médecine hyperbare au Canada et l'un des plus importants en Amérique du Nord.

Partager