Les barotraumatismes de l’oreille

L’accident le plus fréquent en plongée demeure les barotraumatismes des oreilles. La plupart du temps, les plongeurs ne sont pas conscients que leur tympan a subi un stress durant la descente et ce n’est souvent qu’après la plongée que les symptômes apparaissent. Les conséquences d’un tel traumatisme pourraient avoir des impacts majeurs sur votre sport préféré.

Les barotraumatismes de l’oreille varient entre une simple otite du canal auditif à un barotraumatisme majeur, soit une rupture de la fenêtre ovale ou ronde de la cochlée. Lorsqu’un plongeur entreprend sa descente, une pression s’exerce sur le tympan, il ne faut que quelques mètres de profondeur pour en ressentir les effets. Nous compensons cette pression par diverses manœuvres, mais la plus utilisée est celle de Valsalva, soit de pincer les narines et d’essayer d’expirer par notre nez. Cette manœuvre en résulte à augmenter la pression dans l’oreille moyenne par la trompe d’Eustache afin d’en équilibrer la pression avec celle ambiante. Si par malheur vous êtes enrhumé ou que vous êtes incapable d’équilibrer la pression, un barotraumatisme peut s’en suivre. Les degrés de sévérité sont relatifs avec le différentiel de pression entre la pression ambiante et celle de l’oreille moyenne. Donc, si vous continuez à descendre pendant que vous avez de la douleur, vous risquez de perforer votre tympan, voire avoir une rupture de votre fenêtre ovale ou ronde de votre cochlée. Une échelle de sévérité a été mise en place afin de classifier les barotraumatismes. Il y a six grades de sévérité de 0 à 5. 0 étant une oreille normale et 5 la perforation.

La guérison du barotraumatisme peut varier entre chaque personne :

  • Teed de grade 0 à 1 : 8 à 72 heures;
  • Teed de grade 2 à 3 :1 à 8 jours;
  • Teed de grades 4 et 5 : jusqu’à six semaines s’il y a perforation.

S’il y a une perforation du tympan, une consultation avec un ORL serait préférable ainsi qu’un examen médical avec un médecin de plongée.

Échelle de sévérité Teed (Grade 0 à 5)

Source image : US Navy Diving manual

Fichier 1Partie osseuseMarteauTympanConduit auditifPavillonEnclumeÉtrierNerf auditifCochléeChaîne des osseletsOreilleinterneOreillemoyenneOreilleexterne

L’anatomie de l’oreille

L’oreille est divisée en trois parties :

  1. l’oreille externe,
  2. l’oreille moyenne
  3. et l’oreille interne.

L’oreille externe comprend le pavillon et le conduit auditif.

L’oreille moyenne comprend le tympan et les plus petits os du corps humain, soit le marteau, l’enclume et l’étrier auxquels ils sont liés à la fenêtre ovale.L’oreille moyenne comprend également la trompe d’Eustache qui permet l’équilibration entre la pression environnante et celle de l’oreille moyenne.

L’oreille interne inclut les canaux semi-circulaires qui permettent le sens de l’orientation ainsi que la cochlée qui permet l’ouïe à laquelle sont reliés les nerfs auditifs.

Comment l’oreille fonctionne?

Le son est transmis par vibration à travers le canal auditif et arrive au tympan. Le tympan vibre et fait bouger les petits os qui transmettent les vibrations à la fenêtre ovale de la cochlée. La cochlée est remplie d’un liquide appelé endolymphe. Le mouvement par vibration de ce liquide est transmis aux cellules ciliées qui tapissent l’intérieur de la cochlée. Chaque cellule répond préférentiellement à différente fréquence. Les cellules transforment leurs mouvements en signal nerveux à travers les nerfs auditifs qui est interprété par le cerveau comme un signal sonore. Les trois canaux semi-circulaires sont disposés de manière à détecter les trois axes. Ils possèdent le même liquide endolymphe que la cochlée. Le mouvement du liquide est transmis par l’inertie de ce liquide aux cellules qui transmettent l’information aux nerfs vestibulaires qui sont interprétés par le cerveau comme une position angulaire de la tête.

Partager